[COUP DE GUEULE] L’ignorance tue, la sur-information aussi

surinformationL’ignorance tue, la sur-information aussi. Tous les jours je consulte ma page Facebook et même plusieurs fois par jour. J’ai pas mal d’amis engagés dans des causes comme le conflit israélo-palestinien, la guerre en Syrie, les conflits en Afrique, les noirs américains qui se font tuer chaque jour et j’en passe … Et il y a aussi ceux qui suivent les associations internationales qui viennent en aide aux enfants. Moi même je suis de près un médecin obstétricien Franco-marocain, zouhair Lahna. Un  homme engagé qui part plusieurs fois par an à ses frais dans des pays comme la Syrie. Ils forment des sages femmes à aider les femmes à donner naissance dans un contexte de guerre.

J’ai toujours été très sensible à la cause des enfants, tout ce qui touche à l’enfant m’atteint profondément et me donne des accès de rage. Depuis que j’ai un enfant cette sensibilité s’est accrue. Je ne supporte plus de voir tant d’injustice. Je suis de plus en plus exposée aux photos d’enfants gravement malades étrangers dont les parents n’ont pas les moyens d’offrir des soins.

À chaque fois que je vois un des ces enfants malades, victimes de la guerre, amputés, orphelins, je souffre et parfois j’en pleure de rage. Je suis trop sensible me direz vous. Mais si tout le monde était aussi sensible que moi, on n’aurait pas l’occasion de se rendre compte de cette sensibilité. On vivrait dans un monde un peu plus sain.

Il m’est déjà arrivé de faire un don via une cagnotte en ligne pour participer aux frais médicaux d’un enfant malade. Quelques jours  après avoir participé, j’ai reçu un e-mail de la part d’une de ces cagnottes en ligne, cotiz up. Dans le mail, il me présentait une nouvelle cagnotte, avec en photo une petite fille avec un énorme ventre. Le message disait pour aider Lina. C’en était de trop ! J’étais extrêmement en colère ! J’étais suffisamment exposée à la misère sur les réseaux sociaux et là on vient frapper à ma porte. Mais merde, je ne peux pas participer à une cagnotte en ligne anonymement sans être reciblée  ? Ils veulent quoi cotiz up? Aider Lina ? Non, ils veulent leur putain de pourcentage sur la somme totale. Excusez moi du vocabulaire, mais c’est tout ce que cela m’inspire.

C’est un fait, la misère existe. C’est un fait la guerre en Syrie fait des ravages. Dois-je pour autant culpabiliser de vivre dans un pays « en paix ». Je ne suis pas responsable de ces guerres. Je ne peux qu’aider avec mes moyens. Alors oui nous avons besoin de savoir, mais nous n’avons nullement besoin de voir des corps déchirés, des enfants amputés de leurs parents, des parents orphelins de leurs enfants. Qu’est-ce que cela nous apporte si ce n’est un traumatisme ou pire la banalisation des images choquantes. On finira par ne plus rien ressentir. Comme si le monde ne souffrait pas déjà de la déshumanisation.

Et c’est simple à prouver, une étude scientifique a montré que les fumeurs se sont habitués aux images choquantes et degueulasses qui se trouvaient sur les paquets. Pire, le cerveau de la plupart d’entre eux associe ces images au plaisir de fumer. En affichant, ces images que l’on connaît un peu tous, les zones du plaisir du cerveau s’activent à leur simple vue! CQFD

Je peux comprendre que les personne qui partagent ce genre de choses ont l’impression de faire quelque chose. Et bien quoi ? J’en ai vu des tas, cela m’a juste rendue triste. À part, aller filer des trucs aux réfugiés syriens du coin je n’ai rien fait, je ne peux rien faire. Je ne suis pas médecin, je ne suis pas femme politique. Cela me fait juste prendre conscience que je suis impuissante. Cela me fait perdre espoir en l’humanité. Les journalistes sont férus des informations choc ! Oui car elles apportent du business et pourquoi ? Par ce que nous sommes consommateurs ! Nous réagissons plus aux infos écœurantes qu’aux bonnes nouvelles. Ce n’est pas triste ça ?

Arrêtons de diffuser des images chocs. Diffusons du contenu des informations mais pas les images. Mettons nous à la place des victimes, des familles des victimes respectons leurs dépouilles, respectons leur dignité.Respectons la sensibilité des uns et des autres.

Trop d’informations négatives dépriment. Nous ne sommes pas fait pour emmagasiner et traiter autant d’informations. Nous ne sommes pas des ordinateurs mais des humains.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Marine dit :

    Rien à ajouter, je partage totalement ton point de vue. Tout est matière à faire de l’argent et à encourager le voyeurisme, la curiosité malsaine : les animaux torturés dans les abattoirs, le flic qui se fait descendre pendant les attentats de Charlie hebdo, et j’en passe. Les mots ne suffisent plus, il faut montrer pour que les gens s’intéressent… C’est la course à qui aura la vidéo ou les photos les plus choquantes. Le beau et les bonnes nouvelles n’intéressent pas car elles ne choquent pas. Moi je refuse de voir, je refuse de cliquer. Quand les gens cesseront de cliquer, les médias cesseront de diffuser ces images…

    • caferose dit :

      Tu as raison Marine, cette curiosité malsaine nous pousse à cliquer. Je ne clique plus quand je vois des titres d’articles très racoleurs. Le parisien ce matin a publié un article qui parlait de chatons torturés. Tout le monde était indigné. Tout le monde a like, commenté pour exprimer sa colère. Le parisien a dû empocher une jolie enveloppe de la part de Google ! Bref, ne cliquons, ne partageons plus

  2. Oumkadia dit :

    Bien d accord!!! Surtout quand tu vois que le monde est « gouverne » par des gens qui s’en foutent de toute cette misère humaine!! Mais qui pensent à leurs intérêts économiques et financiers et leurs pouvoirs!!
    J’ai eu cette discussion avec des soeurs sur fb, cet ete!
    On perd tte humanite, toute dignité …
    Bref, j aurai plein de choses à dire mais je prefere faire bref lol et surtout pas trop m’enflammer lol
    C est quoi le monde qu on va laisser à nos enfants et les enfants de nos enfants

    • caferose dit :

      C’est une question que je me pose régulièrement. Dans quel monde vont vivre nos enfants ?
      Tu as raison de dire bref, par ce qu’il y a trop à dire. Et dans mon article je ne parle même pas de la pression ressentie par les musulmans ( sujet trop vaste et polémique). Mon conjoint et moi on songe à quitter la France. Notre fils est métisse. Nous ne voulons pas qu’il voit cette division et qu’il grandisse dans ce climat. J’espère qu’on trouvera un endroit où vivre en paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *